Editions de Corlevour Réginald GAILLARD 273, chaussée d’Ixelles 1050 BRUXELLES (BE) gaillard.reginald@gmail.com

contact  
 samedi 30 août 2014 
Accueil
Diffusion CDE-SODIS
Facebook
Festival "Présences à Frontenay"
Editions de Corlevour
S’abonner en ligne à Nunc
Revue Nunc
A paraître
Événements
Cahier critique
Galerie d’art
Livres reçus
Liens
Bulletin d’Abonnement à la revue Nunc
Poètes & philosophes contemporains
 Philosophes
 Poètes français contemporains.
Manifestations et salons
Les auteurs de Nunc et de Corlevour
 

Événements

NOUVEAU SITE POUR CORLEVOUR ET NUNC !!!
Le nouveau site des éditions de Corlevour et de la revue Nunc est déjà mis en ligne ! Vous pouvez aller le visiter et voir les nouveautés par ce lien : (...)
 NOUVEAU SITE POUR CORLEVOUR ET NUNC !!!
 
9e Festival "Présences à Frontenay"
FESTIVAL PRESENCES à FRONTENAY Direction : Pierrick de Chermont AOÛT 14 ! au château de Frontenay (39210) Les 8 & 9 août 2014 VENDREDI 8 août Exposition Bern Wery : « (...)
 9e Festival "Présences à Frontenay"
 
« Y. Bonnefoy / A. Prévost : Plusieurs raisons de peindre des arbres. »
« Sonnets inédits »
dans Revue Nunc n°15
« Yves Bonnefoy. Bio-Bibliographie. »


« Yves Bonnefoy. Bio-Bibliographie. »

Yves BONNEFOY

Biographie

1923 Naissance, le 24 juin, à Tours, 67 rue Galpin-Thiou. Fils de Marius Elie Bonnefoy, né en 1888 à Bouillac (Lot), ouvrier-monteur aux ateliers des chemins de fer et d’Hélène Maury, née en 1889 à Ambeyrac (Aveyron), infirmière, qui ont déjà une fille, Suzanne, née en 1914.

1923-1934 Classes primaires au groupe scolaire Edouard-Vaillant, avenue de Grammont (Tours).

1934 Entrée en sixième au lycée Descartes (Tours).

1936 Mort d’Elie Bonnefoy. Dernières vacances dans la maison de Toirat (Lot) où s’était retiré Auguste Maury, le grand-père maternel, instituteur. Hélène Bonnefoy est nommée institutrice.

1937-1940 Etudes au lycée Descartes, comme boursier. Première partie du baccalauréat en juillet 1940.

1941 Baccalauréats de mathématiques et de philosophie. Entrée en classe de mathématiques supérieures au lycée Descartes.

1942 Entrée en classe de mathématiques spéciales à Tours. Certificat de mathématiques générales à l’Université de Poitiers.

1943 Abandon de la préparation aux grandes écoles. Départ pour Paris dans l’intention de se consacrer à la poésie et sous le prétexte de la préparation d’une Licence de mathématiques à la Sorbonne. Cependant son intérêt pour les mathématiques, la logique formelle et l’histoire des sciences perdure.

1945-1946 Fréquente les milieux surréalistes. Amitiés avec Edouard Jaguer, Iaroslav Serpan, Yves Battistini, Jean Brun. Publication de La Révolution de la Nuit, une petite revue, et du Traité du pianiste. Rencontres de Victor Brauner, Raoul Ubac, Gilbert Lely, Christian Dotremont. Visites à André Breton à son retour d’Amérique.

1947 Peu avant l’Exposition internationale du surréalisme, rupture avec André Breton. Emploi à la faculté de Lettres.

1948 Licence de Philosophie qui sera suivie d’un diplôme (sur "Baudelaire et Kierkegaard"). Cours de Jean Wahl et Jean Hyppolite en Sorbonne, de Gaston Bachelard à l’Institut d’Histoire des sciences.

1949-1953 Séjours en Italie, aux Pays-Bas, en Angleterre. Rencontre d’André Chastel.

1950 Publication des premiers poèmes de Du mouvement et de l’immobilité de Douve.

1953 Novembre 1953, première rencontre de Pierre-Jean Jouve.

1954 Premier ouvrage d’histoire de l’art, les Peintures murales de la France gothique. Rencontres de Pierre Schneider, Georges Duthuit.

1954-1957 Rencontre de Pierre Leyris, qui confie à Yves Bonnefoy la traduction pour le Club français du livre de plusieurs pièces de Shakespeare, dont Hamlet. Achèvement, avec le scénariste Roger Livet, du film Royaumes de ce monde (sur le sens de l’Annonciation en peinture). Rencontre d’André du Bouchet, Philippe Jaccottet, Jacques Dupin, André Frénaud, Alberto Giacometti.

1958 Hier régnant désert, poèmes. Premier voyage aux Etats-Unis durant l’été (Harvard International Seminar). Collaboration avec Raoul Ubac pour Pierre écrite, publié par la Galerie Maeght.

1959 Hier régnant désert obtient le Prix de la Nouvelle Vague décerné par L’Express.

1959 L’Improbable, recueil d’essais sur l’art et la poésie. Liens d’amitié avec Boris de Schloezer, Jean Starobinski, Gaetan Picon, Louis-René des Forêts.

1960 Représentation de Jules César au Théâtre de France-Odéon, dans la traduction d’Yves Bonnefoy, mis en scène par Jean-Louis Barrault, dans un décor de Balthus.

1961 Rimbaud, aux éditions du Seuil ; la Seconde Simplicité, au Mercure de France.

1965 Pierre écrite, nouveau recueil, différent de celui de 1958.

1967 Un rêve fait à Mantoue, suite de L’Improbable. Fondation avec Gaetan Picon, André du Bouchet, Jacques Dupin, Louis-René des Forêts - et plus tard Paul Celan et Michel Leiris - de la revue l’Ephémère, qui paraîtra jusqu’en 1972. Participation à Poetry International (Londres).

1968 Mariage avec Lucy Vines. Voyages en Inde (avec Octavio Paz), au Japon, au Cambodge, en Iran.

1969 Lectures à Princeton University : "Modern Poetics and the Temporal Predicament".

1970 Rome, 1630 : l’horizon du premier baroque. A l’automne, enseignement à l’Université de Genève (en remplacement de Jean Rousset).

1971 Prix des Critiques, pour Rome, 1630.

1972 Naissance de Mathilde Bonnefoy. Mort d’Hélène Bonnefoy, la mère, en avril. Fondation chez Flammarion de la collection « Idées et Recherches ».Publication de l’Arrière-Pays, chez Skira. Nouveau séjour à l’Université de Genève (en remplacement de Jean Starobinski).

1973-1976 Professeur associé à l’Université de Nice. Préparation du Dictionnaire des mythologies, avec une centaine de collaborateurs. Publication en 1975 de Dans le leurre du seuil, le troisième livre de poèmes. Organisation en 1976 de l’exposition Terre seconde au château de Ratilly (Yonne).

1977 Rue Traversière, récits, et Le Nuage rouge, nouveau volume de L’Improbable. Premier séjour à Yale.

1978 Prix Montaigne. Rassemblement des Poèmes au Mercure de France.

1979-1981 Professeur associé à l’Université d’Aix-en-Provence. Le Dictionnaire des mythologies paraît en 1981.

1981 Election au Collège de France (Chaire d’Etudes comparées de la Fonction poétique). Présentation par Georges Blin. La leçon inaugurale (La présence et l’image) a lieu le 4 décembre. Prix de Poésie de l’Académie française.

1983 Colloques de Pau et de Cerisy consacrés à Yves Bonnefoy. Traduction de Macbeth au Mercure de France.

1986 Colloque "Poésie et Vérité" à l’Institut collégial européen (Loches). Doctorats honoris causa de l’Université de Neuchâtel et de l’American College, à Paris.

1987 Ce qui fut sans lumière, poèmes, et Récits en rêve. Prix Florence Gould, Goncourt de la poésie. Grand Prix de la Société des Gens de Lettres. Premier séjour en Irlande (cours à Yeats University).

1988 La Vérité de parole (tome III de L’Improbable). Bennett Award, New York. Doctorat de l’université de Chicago. Une autre époque de l’écriture et Là où retombe la flèche au Mercure de France. Représentation d’Hamlet au Festival d’Avignon, mis en scène par Patrice Chéreau.

1989 Quarante-cinq poèmes de Yeats, suivi de La Résurrection.

1990 Entretiens sur la poésie (1972-1990).

1991 Débuts et fin de la neige, poèmes, suivi de Là où retombe la flèche. Et chez Flammarion Alberto Giacometti, biographie d’une oeuvre.

1992 Essais sur Alechinsky, Ubac, Baudelaire ("la Septième face du bruit"), Mallarmé ("La clef de la dernière cassette", en préface aux Poèmes, Gallimard (Poésie)). Doctorat de Trinity College (Dublin). Nouveau colloque de Loches, sur "L’Acte créateur" (communication : "Poésie et Philosophie").

1992 Yves Bonnefoy, Livres et Documents, Exposition à la Bibliothèque Nationale, Paris (Florence de Lussy) plus spécialement consacrée à l’œuvre poétique et littéraire.

1993 Yves Bonnefoy, écrits sur l’art et livres avec les artistes, Exposition au château de Tours du ler octobre au 15 novembre.

Bibliographie d’Yves Bonnefoy

I. poèmes et récits II. ouvrages illustrés à tirage très limité III. essais, histoire de l’art IV. sélection d’articles V. traductions

I. poèmes et récits

Traité du pianiste. - La Révolution la Nuit [Revue], 1946.

Théâtre de Douve. - Le Caire : La Part du sable, 1949. [Poèmes repris dans Du mouvement et de l’immobilité de Douve]

Du mouvement et de l’immobilité de Douve. - Mercure de France, 1953, 95 p.

Hier régnant désert. - Mercure de France, 1958, 83 p.

Pierre écrite : Ardoises taillées par Raoul Ubac. - Maeght, 1958, 64 p.

Anti- Platon ; précédé de Le Coeur-espace ; eaux-fortes de Joan Mirò. - Maeght, 1962, 27 p.

Pierre écrite. - Mercure de France, 1964, 89 p.

L’Arrière-Pays, ill. en noir et couleur. - Genève : Skira (Les sentiers de la création ; 17), 1972, 164 p. [repris chez Flammarion (Champs), en 1982].

Dans le leurre du seuil. - Mercure de France, 1975, 127 p.

L’Ordalie ; eaux-fortes de Claude Garache. - Maeght, 1975, 45 p. [précédemment paru dans L’Ephémère, 1, 1967]

Rue Traversière. - Mercure de France, 1977, 113 p. [Récits]

Poèmes (Du Mouvement et de l’immobilité de Douve, Hier régnant désert, Pierre écrite, Dans le leurre du seuil). – Mercure de France, 1978, 343 p.

Trois Remarques sur la couleur, lithographies de Bram Van Velde. - Saint-Jean-de-Losne : Thierry Bouchard, 1978, 56 p.

Poèmes ( Anti-Platon, Du Mouvement et de l’immobilité de Douve, Hier régnant désert, Pierre écrite, Dans le leurre du seuil ). – Mercure de France, 1986, 343 p.

Ce qui fut sans lumière. - Mercure de France, 1987, 108p. [Repris en Gallimard (Poésie), 1995, 168 p.)

Récits en rêve. [ réunit L’arrière pays, Rue Traversière, Remarques sur la couleur, L’Origine de la parole]. - Mercure de France, 1987, 263 p.

Une Autre époque de l’écriture. - Mercure de France, 1988, 52 p.

Là où retombe la flèche. - Mercure de France, 1988, 29 p.

Début et fin de la neige suivi de Là où retombe la flèche. - Mercure de France, 1991, 64 p.

La vie errante ; suivi de Une autre époque de l’écriture. - Mercure de France, 1993, 170 p.

Les planches courbes, Mercure de France, 2001. Repris en Poésie Gallimard.

Le coeur-espace, Farrago, 2001.

Le Désordre, Editart, 2004.

Alès Stenar, Editar, 2005.

Le carrefour dans l’image, dans A. Buchs, Yves Bonnefoy à l’horizon du surréalisme, Galilée 2005.

La stratégie de l’énigme , Galilée, 2006.

Dans un débris de miroir, Galilée, 2006.

Une variante de la sortie du jardin, William Blake &Co, 2007.

L’alliance de la poésie et de la musique, Galilée, 2007.

Ce qui alarma Paul Célan, Galilée, 2007.

Raymond Maison. La liberté de l’esprit , Galilée, 2007.

Le Grand espace, Galilée, 2008.

La longue Chaîne de l’ancre, Mercure de France, 2008.

Le traité du pianiste et autres textes anciens, Mercure de France, 2008.

Notre besoin de Rimbaud, Le Seuil, 2009.

La communauté des critiques, Presses universitaires de Strasbourg, 2010.

La beauté dès le premier jour, William Blake & co, 2010.

La Réparation du langage, Albin Michel, 2010.

Le Lieu d’herbes, Galilée, 2010.

Raturer outre, Galilée, 2010.


2. ouvrages illustrés à tirage très limité Pierre écrite : Ardoises taillées par Raoul Ubac. - Maeght, 1958, 64 p.

Leonor Fini ou la profondeur délivrée ; gravures de Leonor Fini. – Leo Editeur, 1965, 24 p

La Poésie française et le Principe d’identité ; eaux-fortes de Raoul Ubac. - Maeght, 1967, 56 p.

L’Ordalie  ; eaux-fortes de Claude Garache. - Maeght, 1975, 45 p. [précédemment paru dans L’Éphémère, 1, 1996]

Par expérience. - illustrations de Pierre Alechinsky. - F.B., 1976, 8 p.

Paysages de Raymond Mason . – Atelier des Grames, 1977, 20 p.

Trois Remarques sur la couleur  ; lithographies de Bram Van Velde. - Saint-Jean-de-Losne : Thierry Bouchard, 1978, 56 p.

The Origin of Language and Other Poems ; trad. de Susanna Lang, eaux-fortes de George Nama. – Montauk (New York) : Monument Press, 1979, 31 p.

La Pierre trouant le sens / mais plus tard, / le ciel au fond de l’entaille ; gravures d’Antoni Tàpies. - F.B., 1981, 13 p.

L’Excédante ; eaux-fortes et lithographies de Pierre Alechinsky. - F.B., 1982, 8 p.

Gaetan Picon allait parler, ce soir-là ; lithographies de R. Mason. – Marseille : Idumée, 1983, 32 p.

Un fragment de statue / dans l’herbe d’un enclos / encore désert ; gravures d’Antoni Tàpies. - F.B., 1984, 13 p.

L’artiste du dernier jour ; Las Palmas de Gran Canaria. - Asphodel, 1985.

Par où la terre finit ; miniature de Raja Babu. - M.D.,1985, 22 p.

Là où creuse le vent ; peintures tantriques anonymes. - M.D., 1986, 18 p.

Le Miracle du feu ; gravures d’Eduardo Chillida. - F.B.,1986, 13 p.

Sur de grands cercles de pierre ; lithographies de Jacques Hartmann. – Losne : T. Bouchard, 1986, 60 p.

The Grapes of Zeuxis and Other Fables, Les Raisins de Zeuxis et d’autres fables ; trad. de Richard Stamelman, eaux-fortes de George Nama. – Montauk (New York) : Monument Press, 1987, 31 p.

Là où retombe la flèche ; trad. de Friedhelm Kemp, édition originale bilingue en français et en allemand, illustrée par huit lithographies d’Alexandre Hollan, en soixante-dix exemplaires numérotés. - Hanovre : Galerie Marghescu, 1987, 30 p.

L’Ultime Rêve ; gravures de Mehdi Qotbi. – Rabat : Marsam Atelier d’Art graphique, 1987, 12 p.

Le Voir plus simple ; lithographies de Dominique Gutherz. – Crest : La Sétérée, 1988, 36 p.

Un vase de terre crue et le T du nom de Tàpies ; gravures d’Antoni Tàpies. - F.B., 1989, 9 p.

Début et fin de la neige ; empreintes et huiles de Geneviève Asse. – Genève : T. Quentin, 1989, 52 p.

Once More the Grapes of Zeuxis, Encore les raisins de Zeuxis ; trad. de Richard Stamelman, eaux-fortes de George Nama. – Montauk (New York) : Monument Press, 1990, 31 p.

Une Hélène de vent ou de fumée ; gravures d’Eduardo Chillida. - F.B., 1990, 13 p.

Quatre pas dans l’intraduisible ; gravures de Pierre Alechinsky. - F.B., 1991, 12 p.

Comme aller loin, dans les pierres ; lithographies d’Henri Cartier-Bresson. - Crest : La Sétérée, 1992, 36 p.

La Vie errante ; lithographies de Miklos Bokor. - Maeght, 1992, 60 p.

L’arbre, le signe, la foudre ; édition originale, comprenant deux dessins originaux et des sérigraphies d’Alexandre Hollan - Les Cahiers de l’Atelier, 1993, 30 p.

Des pierres, paroles prises à Yves Bonnefoy ; ill. par Theresia Schullner. – [?], 1993, 54 p.

The Last Grapes of Zeuxis, Derniers raisins de Zeuxis ; trad. de Richard Stamelman, eaux-fortes de George Nama. – Montauk (New York) : Monument Press, 1993, 31 p.

Traité du pianiste. - The Delos Press, 1993, 36 p. [texte de 1946]

___________________________________________________________________

3. essais, histoire de l’art

Peintures murales de la France gothique. - Paul Hartmann, 1954, 176 p.

L’Improbable. - Mercure de France, 1959, 199 p.

Rimbaud par lui- même. - Le Seuil (Ecrivains de toujours, 54), 1961, 192 p. Nouvelle édition mise à jour 1994.

La Seconde Simplicité. - Mercure de France, 1961, 66p.

Mirò. - La Bibliothèque des arts, 1964, 29 p.

Un rêve fait à Mantoue. - Mercure de France, 1967, 213 p. [recueil de textes extraits diverses revues et publications]

Rome 1630 : l’horizon du premier baroque. - Flammarion, 1970, 204 p.

Le Nuage rouge : essais sur la poétique. - Mercure de France, 1977, 373 p. [textes parus dans diverses revues et publications, 1965-1976]

Entretiens sur la poésie. - La Baconnière, 1981, 168 p. [textes parus dans diverses revues et publications, 1967-1980]

Dictionnaire des mythologies ; sous la direction d’Yves Bonnefoy [avec une centaine de collaborateurs]. – Flammarion, 1981, XXIV-618 + 585 p.

Leçon inaugurale de la chaire d’Etudes comparées de la Fonction poétique, faite le vendredi 4 décembre 1981. - Collège de France, 1982, 30 p.

Reprise sous le titre La Présence et l’image. - Mercure de France, 1983, 57 p.

La Poésie et l’Université [Conférence prononcée le 15 novembre 1983]. – Fribourg : Ed. universitaires de Fribourg, 1984, 31 p.

La Vérité de parole. - Mercure de France, 1988, 331 p. [essais littéraires]

Sur un sculpteur et des peintres. - Plon, 1989, 180 p.

Entretiens sur la poésie (1972-1990). - Mercure de France, 1990, 381 p.

Alberto Giacometti, biographie d’une oeuvre, ill. en noir et couleur. - Flammarion (Grandes monographies), 1991, 575 p.

Alechinsky, les Traversées. - Fata Morgana, 1992, 73 p.

Remarques sur le dessin. – Mercure de France, 1993, 100 p.

Palézieux. – Genève : Skira, 1994, 172 p.

La petite phrase et la longue phrase. - La Tilv, 1994, 53 p.

La journée d’Alexandre Hollan. – Cognac : Le Temps qu’il fait, 1995, 92 p.

Dessin, couleur, lumière. - Mercure de France, 1995, 311 p.

T héâtre et poésie : Shakespeare et Yeats , MErcure de France, 1998.

Destins et ieux de l’image, LE Seuil, 1999.

Baudelaire : la tentation de l’oubli , BNF, 2000.

La communauté des traducteurs , Presses universitaires de Strasbourg, 2000.

André Breton à l’avant de soi , Farrago, 2001.

L’enseignement et l’exemple de Léopardi, William Blake & Co, 2001.

Remarques sur le regard , Calman Lévy, 2002.

Sous l’horizon du langage, Mercure de France, 2002.

L’Arbre au-delà des images, avec Alexandre Hollan, William Blake & Co, 2003.

La Hantise du ptyx , Wiliam Blake and Co. 2003.

Le nom du roi d’Aisné, Virgile, 2003.

Le poète et "Le flot mouvant des multitudes" , BNF, 2003.

Feuillées, avec Gérard Titus-Carmel, Le Temps qu’il fait, 2004.

Le Soleil de personne, avec Farhad Ostovani, William Blake & Co, 2004.

Goya, Baudelaire et la poésie, avec Jean Starobinski, La Dogana, 2005.

Goya : les peintures noires, William Blake & Co, 2006.

L’imaginaire métaphysique, Le Seuil, 2006.

Le secret de la plénitude , Abstème et Bobance, 2006.

L’amitié et la réflexion, PU François Rabelais, 2007.

Notre besoin de Rimbaud, Le seuil, 2009.

(avec Agnès Prévost), Quelques raisons de Peindre des arbres, Corlevour, 2012.

_________________________________________________________________

4. sélection d’articles

Yves Bonnefoy a publié de nombreux articles, préfaces, introductions, présentations d’expositions ou d’oeuvres poétiques. La sélection proposée ici porte essentiellement sur la littérature.

« Donner à vivre », Le Surréalisme en 1947. Exposition internationale du surréalisme. Maeght, 1947, p. 66-68.

« L’Eclairage objectif », Les Deux Sœurs, Bruxelles, 3, mai 1947, p. 42-53.

« Les Tombeaux de Ravenne », Les Lettres Nouvelles, 3, mai 1953.

« Aspects nouveaux de Michel-Ange », Les Lettres Nouvelles, 10, décembre 1953.

« Les Fleurs du Mal », Mercure de France, 322, septembre 1954, p. 40-47.

« Pierre-Jean-Jouve : Mélodramme », Mercure de France, 331, nov. 1957, p. 510-512.

« Gilbert Lély ou le réalisme poétique », Critique, 132, mai 1958, p. 387-395.

« Paul Valéry, l’apostat », Les Lettres Nouvelles, 63, sept. 1958, p. 234-239.

« Shakespeare et le poète français », Preuves, 100, juin 1959, p. 42-48.

« Sur la peinture et le lieu », L’Arc, 10, avril 1960.

« La décision de Rimbaud », Preuves, 107, janvier 1960, p. 3-16.

« La poésie objective », Two Cities, 4, mai 1960, p. 6-15.

« L’Humour, les Ombres portées », Preuves, 129, novembre 1961.

« Une saison en enfer », Mercure de France, 341, mars 1961, p. 385-412.

« Transposer ou traduire Hamlet », Preuves, 134, avril 1962, p. 31-34.

« La poésie d’André du Bouchet », Critique, 179, avril 1962, p. 291-298.

« Comment traduire Shakespeare ? », Etudes anglaises, 17, oct.-déc. 1964, p. 341-351.

« La Poésie française et le principe d’identité », Revue d’esthétique, 18, juil.-déc. 1965, p. 335-354.

« Hercule Seghers », L’Ephémère, 2, avril 1967.

« Sur La Chanson de Roland », L’Ephémère, 4, septembre 1967, p. 55-65.

« La traduction de Shakespeare », Revue d’esthétique, 21, 1968, p. 94-96.

« Baudelaire contre Rubens », L’Ephémère, 9, printemps 1969.

« Peinture, poésie : vertige, paix », Derrière le miroir, 213, mars 1975.

« La Poétique de Mallarmé », Critique, 341, octobre 1975, p. 1053-1066.

« Une écriture de notre temps : Louis-René des Forets », Nouvelle Revue Française, 408, janvier 1987, p. 38-55.

« La poésie et l’université », Le Français dans le Monde, février-mars 1988, p. 32-41.

« André Chastel », Revue de l’art, 93, 1991.

« André Breton et Alberto Giacometti, L’Objet invisible », Pleine Marge, 13, juin 1991.

« Le problème des deux époques », Connaissance des Arts, 478, décembre 1991.

« Poetry and liberty », Yale French Studies, 79, 1991, p. 255-269.

« Fonction de la poésie dans la société contemporaine », Francofonia, 27, 1994, p. 3-11.

« Traduire les sonnets de Shakespeare », L’Esprit créateur, 34 (3), printemps 1994, p. 14-21.

« L’Histoire et l’invention littéraire », Revue d’Histoire Littéraire de la France, 95 (6), nov.-déc. 1995, p. 11-17.

« Remarques sur l’enseignement de la poésie au lycée », L’Esprit créateur, 36 (3), printemps 1996, p. 106-119.

« Ut pictura poesis », L’Esprit créateur, 36 (3), printemps 1996, p. 9-26.

___________________________________________________________________

5. traductions Yves Bonnefoy a publié de nombreuses traductions, notamment :

des poèmes de William Buttler Yeats (traductions publiées en revues à partir de 1973) Quarante-cinq poèmes ; suivi de La Résurrection. – Gallimard (Poésie), 1993. [première édition en 1989]

et surtout des textes de William Shakespeare (depuis 1957)

Henri IV, Jules César, Hamlet, Le Conte d’hiver, Vénus et Adonis, Le Viol de Lucrèce, Club Français du Livre, 1957-1960.

Jules César, Mercure de France, 1960.

Hamlet ; suivi de « Une idée de la traduction », Mercure de France, 1962.

Le Roi Lear, Mercure de France, 1965 ; précédée de « Comment traduire Shakespeare ? », 1991.

Roméo et Juliette, Mercure de France, 1968.

Hamlet, Le Roi Lear ; précédés de « Readiness, ripeness », Gallimard (Folio), 1978.

Henri IV, Théâtre de Carouge, Genève, 1981.

Macbeth, Mercure de France, 1983.

Roméo et Juliette, Macbeth ; précédé de « L’inquiétude de Shakespeare », Gallimard (Folio), 1985.

Les Poèmes (Vénus et Adonis, Le Viol de Lucrèce, Phénir et Colombe) ; précédés de « traduire en vers ou en prose », Mercure de France, 1993.

Le Conte d’hiver ; précédé de « Art et nature », l’arrière-plan du Conte d’hiver », Mercure de France, 1994.

XXI Sonnets de Shakespeare ; précédé de « Traduire les sonnets de Shakespeare », Les Bibliophiles de France, 1994.

Jules César ; précédé de « Brutus, ou le rendez-vous à Philippes », Mercure de France, et Gallimard (Folio), 1995.

-------------------------------------------------------------------------

Bibliographie critique sur l’oeuvre de Yves Bonnefoy

1. monographies 2. ouvrages collectifs, numéros spéciaux, catalogues d’exposition 3. sélection d’articles ou de chapitres (en langue française) ... à lire aussi, sur Internet

1 monographies

Arndt (Béatrice), La Quête poétique d’Yves Bonnefoy. – Zurich : Druck Verlag, 1970.

Butters (Gerhard), Yves Bonnefoy : Poesie und Mythos. – Schaube Verlag Rheinfelden, 1981.

Caws (Mary Ann), Yves Bonnefoy. – Boston : Twayne Publishers, 1984, 114 p.

Esteban (Claude), L’Immédiat et l’innaccesible. – Galilée, 1978, 211 p.

Finck (Michèle), Yves Bonnefoy : le simple et le sens. - Corti, 1989, 456 p.

Gasarian (Gérard), Yves Bonnefoy : la poésie, la présence. - Seyssel : Champ Vallon, 1986, 149 p.

Giguère (Ronald Gérard), Le Concept de la réalité dans la poésie d’Yves Bonnefoy. - Nizet, 1985, 168 p.

Himy (Olivier), Yves Bonnefoy, poèmes commentés. – Champion (Unichamp), 1991, 155 p.

Jackson (John Edwin), Yves Bonnefoy. – Seghers (Poètes d’aujourd’hui ; 229), 1976, 190 p.

Jackson (John Edwin), La question du moi. Un aspect de la modernité poétique européenne T.S. Eliot, Paul Cellan, Yves Bonnefoy. – La Baconnière, 1978, 352 p.

Jackson (John Edwin), A la source obscure des rêves, la dialectique de l’écriture chez Yves Bonnefoy. – Mercure de France, 1993, 224 p.

Leuwers (Daniel), Yves Bonnefoy. – Amsterdam : Rodopi, 1988, 66 p.

Naughton (John T.), The Poetics of Yves Bonnefoy. - Chicago ; London : University of Chicago press, 1984, XI-209 p.

Pearre (Anja), La présence de l’image : Yves Bonnefoy face à neuf artistes plastiques. - Amsterdam : Rodopi, 1995, 182 p.

Thélot (Jérôme), Poétique d’Yves Bonnefoy. – Droz (Histoire des idées et critique littéraire), 1983, 280 p.

Vernier (Richard), Yves Bonnefoy ou Les mots comme le ciel. - Tübingen : G. Narr ; Paris : J.-M. Place, 1985, 136 p.

Williams (Adelia V.), The double cipher : encounter between word and image in Bonnefoy, Tardieu and Michaux. – New York : Peter Lang, 1990, 242 p.

Daniel Acke, Yves Bonnefoy, essayiste : modernité et présence, Amsterdam, Rodopi, 1999.

Patrick Née, Poétique du lieu dans l’œuvre d’Yves Bonnefoy ou Moïse sauvé, PUF, 1999

Claude Esteban, « Un paysage de pierres », Ce qui retourne au silence, Farrago/Léo Scheer, 2004

Patrick Née, Rhétorique profonde d’Yves Bonnefoy, Hermann, 2004

Patrick Née, Yves Bonnefoy, ministère des Affaires étrangères, Association pour la diffusion de la pensée française (ADPF), 2005

Arnaud Buchs, Yves Bonnefoy à l’horizon du surréalisme, Galilée, 2005

Dominique Combe, "Les Planches courbes" d’Yves Bonnefoy, Gallimard, coll. Foliothèque, 2005

Patrick Née, Yves Bonnefoy penseur de l’image, ou les Travaux de Zeuxis, Gallimard, 2006

Patrick Née, Pensées sur la scène primitive. Yves Bonnefoy, lecteur de Jarry et de Lely, Éditions Hermann, 2009

2. ouvrages collectifs, numéros spéciaux, catalogues d’expositions... Yves Bonnefoy, L’Arc, n° 66, octobre 1976, 93 p.

Yves Bonnefoy, World Literature Today, 53 (3), été 1979, p. 363-470.

Poétique et poésie d’Yves Bonnefoy [Colloque Université de Pau, 24 juin 1982]. – Université de Pau, 1983, 121 p.

Colloque Yves Bonnefoy [Cerisy-la-Salle, 25 août-1er sept. 1983]. – Marseille : Sud, 1985, 479 p.

Yves Bonnefoy, Sud, n° hors série, 1985.

Yves Bonnefoy, poésie, art et pensée [Colloque Pau, 9-11 mai 1983] ; sous la direction de Yves-Alain Favre. – Publications de l’Université de Pau, 1986, 506 p.

Yves Bonnefoy, Livres et Documents [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale, 1992]. - Bibliothèque Nationale / Mercure de France, 1992, 232 p.

Yves Bonnefoy : écrits sur l’art et livres avec les artistes [Exposition, Château de Tours, 1er octobre-15 novembre 1993] ; sous la direction de Françoise Ragot et Daniel Lançon. - Tours : ABM ; Paris : Flammarion, 1993, 188 p.

Yves Bonnefoy, poésie, peinture, musique [Colloque de Strasbourg, 30 juin 1993] ; sous la direction de Michèle Finck. - Presses Universitaires de Strasbourg, 1995, 97 p.

Scherzo (Presses Universitaires de France), 1, 1997, n° spécial Yves Bonnefoy, 80 p.

Yves Bonnefoy ; sous la direction de Jacques Ravaud. – Cognac : Le Temps qu’il fait, 1998, 320 p.

3. sélection d’articles ou de chapitres (en langue française) Aeschlimann (Jean-Christophe), « Attestation de la présence. Rencontre avec Yves Bonnefoy », Ecriture, 41, printemps 1993, p. 187-197.

Attal (Jean-Pierre), « La quête d’Yves Bonnefoy », Critique, 217, 1965, p. 535-540. Repris p. 209-216, dans L’Image métaphysique et Autres essais. – Gallimard, 1969.

Becchetti (Catherine), « Du rêve de l’image à la parole simplifiée », Critique, 560-561, janvier-février 1994, p. 21-46.

Blanchot (Maurice), « Le Grand refus », Nouvelle Revue Française, 82, oct. 1959, p. 678-689.

Blanchot (Maurice), « Comment découvrir l’obscur ? », Nouvelle Revue Française, 83, 1959, p. 867-879. Repris p. 46-69, dans L’Entretien infini. – Gallimard, 1969.

Borel (Jacques), « D’une expérience de l’impuissance », Cahiers du Sud, 380, nov.-déc. 1964, p. 270-287.

Bosquet (Alain), « Yves Bonnefoy ou la fuite devant le signifiant », p. 165-173, dans Verbe et vertige. Situations de la poésie. – Hachette, 1961.

Canadas (Serge), « Terre, mère tragique », Critique, 560-561, janvier-février 1994, p. 3-20.

Campion (Pierre), « Poésie et philosophie : étude du poème d’Yves Bonnefoy « Aux arbres » », L’Information littéraire, 43 (4), 1991, p. 17-21.

Clancier (Georges-Emmanuel), « Yves Bonnefoy. Hier régnant désert », Mercure de France, 334, oct. 1958, p. 293-298.

Clancier (Georges-Emmanuel), « Yves Bonnefoy ou les rives de l’absence », p. 247-252, dans La Poésie et ses environs. – Gallimard, 1973.

Combe (Dominique), « Poésie et récit » : le partage rhétorique d’Yves Bonnefoy », L’Information grammaticale, 22, juin 1984, p. 23-28.

Deloffre (Frédéric), « Versification traditionelle et versification libérée d’après un recueil d’Yves Bonnefoy », p. 43-64, dans Le Vers français au XXe siècle. - Klincksieck, 1967.

Douvre (Béatrice), « La couleur dans l’oeuvre poétique d’Yves Bonnefoy », Les Cahiers de La Baule, 69, 1994, p. 24-33.

Dubrunquez (Pierre), « La fonction ontologique de l’image chez Yves Bonnefoy », Revue d’esthétique, 7, 1984, p. 85-90.

Duits (Charles), « L’énigme poétique d’Yves Bonnefoy », Critique, 137, oct. 1958, p. 832-837.

Esteban (Claude), « L’écho d’une demeure », Nouvelle Revue Française, 225, 1971, p. 19-34.

Esteban (Claude), « L’immédiat et l’inaccessible », Critique, 365, oct. 1977, p. 913-948.

Finck (Michèle), « Yves Bonnefoy : le simple et le sens », Les Cahiers de La Baule, 69, 1994, p. 34-37

Fisher (Dominique D.), « Yves Bonnefoy, l’image et la lecture du palimpseste : passage dans l’opacité et la déchirure », L’Esprit créateur, 32 (2), été 1992, p. 55-64.

Formentelli (Georges), « La poésie d’Yves Bonnefoy », Critique, 457-458, juin-juil. 1985, p. 686-719.

Gasarian (Gérard), « La rhétorique négative dans la poésie d’Yves Bonnefoy », Critique, 418, mai 1982, p. 375-393.

Gasarian (Gérard), « Ecriture de l’errance / Errance de l’écriture », L’Esprit créateur, 36 (3), printemps 1996, p. 41-51.

Glissant (Edouard), « Note sur Yves Bonnefoy et le chemin de la vérité », Les Lettres Nouvelles, 65, nov. 1958, p. 583-587.

Glissant (Edouard), L’intention poétique, Seuil, 1969, p. 230-236.

Jaccottet (Philippe), « Vers le « Vrai lieu » », p. 251-257, dans L’entretien des muses. - Gallimard, 1968.

Lançon (Daniel), « Tension et espoir dans la poétique récente d’Yves Bonnefoy », Critique, 560-561, janvier-février 1994, p. 47-55.

Laurence (Sydney), « L’Arrière-pays de Yves Bonnefoy », Les Cahiers de La Baule, 69, 1994, p.73-78.

Leuwers (Daniel), « Mallarmé, Jouve, Bonnefoy : une filiation ? », Nouvelle Revue Française, 348, janvier 1982, p. 61-72.

Lurcat (François), « Yves Bonnefoy, le réel et la science », Nouvelle Revue Française, 484, mai 1993, p. 69-78.

Mary (Georges), « Lignes de fuite, lignes de partage : Sur Pierre écrite », Poétique, 75, 1988, p. 297-306.

Munier (Roger), « Le Pays. Yves Bonnefoy », Critique, 325, juin 1974, p. 515-528.

Noulet (Emilie), Alphabet critique 1924-1964. – Bruxelles : Presses Universitaires, 1964, p. 139-169.

Paindavoine (Rémi), « L’anxieuse lucidité d’Yves Bonnefoy », Etudes, octobre 1992, p. 373-382.

Richard (Jean-Pierre), « Yves Bonnefoy, entre le nombre et la nuit », Critique, 168, 1961, p. 387-411. Repris dans Onze études sur la poésie moderne. - Seuil (Points), 1981, 362 p., p. 254-286.

Roudaut (Jean), « Le Lit de la poésie », Critique, 254, juil. 1968, p. 635-647.

Scepi (Henri), « Yves Bonnefoy : le tombeau ou la parole risquée », La Licorne, 29, 1994, p. 313-329.

Schneider (Pierre), « La poésie d’Yves Bonnefoy », Critique, 83, avril 1954, p. 293-302.

Starobinski (Jean), « Yves Bonnefoy, la poésie entre deux mondes », Critique, 385-386, 1979, p. 505-522.

Thélot (Jérôme), « Yves Bonnefoy devant Giacometti », Critique, 545, octobre 1992, p. 777-789.

Vanhese (Gisèle), « La Chanson et la parole de l’origine chez Yves Bonnefoy », p. 189-197, dans Le Populaire à retrouver. – Université de Saint-Etienne, 1995, 205 p.

Vernier (Richard), « Un récit d’Yves Bonnefoy », Romanic Review, 63, février 1972, p. 34-41.

Vernier (Richard), « Dans la certitude du seuil : Yves Bonnefoy, aujourd’hui », Stanford French Review, 2, 1978, p. 139-147.

Verret (Monique), « Yves Bonnefoy et la découverte de « l’arrière-pays », Eidôlon, mai 1994, p. 275-280.

Villani (Sergio), « Entretien avec Yves Bonnefoy sur la traduction poétique » (été 1994), LittéRéalité (Toronto), 6 (2), aut-hiver 1994, p. 69-73.

Yoshimoto (Mithuru), « Yves Bonnefoy. Le « vrai lieu » et le Timée », Etudes de langue et littérature françaises, 64, 1994, p. 186-195.

à lire aussi, sur internet : les articles du numéro spécial de L’œil de bœuf (n°4) consacré à Yves Bonnefoy : http://haliki.tempo.org/oeildeboeuf

Yves BONNEFOY